School of Global Integrative Studies

 

Date of this Version

2013

Document Type

Article

Citation

Anthropozoologica (2013) 48(2): 447-465.

doi: 10.5252/az2013n2a17

Also available at https://sciencepress.mnhn.fr/sites/default/files/articles/pdf/az2013n2a17.pdf

Comments

Copyright 2013, the authors. Open access material

License: CC BY

Abstract

Across the Caribbean, the widespread presence of canine remains at archaeological sites from the Saladoid period raises questions about the role of “man’s best friend.” Dog (Canis familiaris) remains have been found located in both refuse middens and burials adjacent to human graves in a number of sites in the French Antilles and Barbuda, West Indies. This paper will critically examine dog remains and discuss the varied duality of the dog’s role in the Saladoid world: from food source to lifelong companion. The importance of dogs within Amerindian sites from Saint Martin, the Guadeloupe archipelago, Martinique and Barbuda will be explored from a zooarchaeological perspective, concluding with a critical discussion of changes in cultural patterns, as seen through the decline in dog remains during the Troumassoid and Suazoid period at the sites in the French Antilles.

Résumé

Sépultures de chiens associées à des sépultures humaines dans les Petites Antilles à l’Âge du Néoindien ancien (500 av. – 600 ap. J.-C.). Dans les Antilles, la présence généralisée de restes de chiens sur les sites de la période céramique ancienne Saladoïde soulève des questions sur le rôle de ce « meilleur ami de l’homme ». En effet, des chiens (Canis familiaris) ont été trouvés aussi bien dans des zones de rejets, qu’enterrés aux côtés de sépultures humaines dans un certain nombre de sites des Petites Antilles. Ce document examinera ces restes de chiens de façon critique et décrira les morphologies particulières des chiens des sites amérindiens de l’île de Saint-Martin, l'archipel de la Guadeloupe, la Martinique et de l’île de Barbuda, dans une perspective archéozoologique. Une discussion critique portera sur l'évolution des changements des modèles culturels, comme celui de la chute drastique des chiens enterrés pendant les périodes archéologiques plus tardives, Troumassoïde et Suazoïde, des sites des Antilles françaises. Enfin, la discussion portera sur la dualité du rôle du chien dans le monde Saladoïde, à la fois source de nourriture et compagnon de vie.

Share

COinS